Que faire en cas de surchauffe du moteur ?

L’été est un moment qui vérifie l’état du circuit de refroidissement de ta voiture. Quand la température à l’extérieur est d’environ 30 degrés Celsius, la conduite dans le trafic ou le voyage à travers les montages peut s’avérer un moment de la vérité. Une surprise, sous la forme de vapeur qui sorte du capot, peut arriver même aux conducteurs bien expérimentés. Comment reconnaître les symptômes de surchauffe du moteur ? Que faire en cas de son bouillonnement ? Lis la suite pour savoir comment sauver son moteur.

Il y a plusieurs causes de surchauffe du moteur et le diagnostic correct doit être établi par le mécanicien. Pourtant, la raison d’accident le plus probable peut être la courroie trapézoïdale qui s’est glissée, la fuite du liquide de refroidissement, la pompe à eau ou le visco-coupleur qui est tombé en panne, ainsi que le joint de culasse qui s’est usé.

Une conséquence la plus fréquente de surchauffe du moteur est l’aiguille de la température de liquide de refroidissement qui se penche vers la zone rouge. Malheureusement, la notion de zone rouge est dernièrement de plus en plus relative parce que tous les indicateurs ne sont pas colorés. Dans tous les cas, il est important de regarder de temps en temps sur l’indicateur lors de la conduite. D’autres conséquences peuvent être aussi : les problèmes de ventilation, l’odeur du liquide de refroidissement à l’intérieur de la voiture ou les tuyaux flexibles de refroidissement qui sont trop bouffés. Bien que le surchauffe soit dangereux pour le moteur, il permet la conduite. Donc, de nombreux conducteurs sous-estiment ce problème et cela peut causer le bouillonnement du liquide de refroidissement. Son symptôme est le vapeur qui sorte du capot. Il faut savoir qu’au moment où le liquide verse de circuit de refroidissement, l’indicateur de la température ne fonctionne pas correctement (il indique paradoxalement que le moteur est froid). Alors, que faire quand le liquide de refroidissement a bouilli pendant la conduite ? Voici quelques principes qui peuvent aider à sauver ton moteur :

  • surchauffe du moteurActive le chauffage et la ventilation de l’intérieur au maximum. Cela va aider à rafraîchir le moteur,
  • Arrête la voiture et le moteur et attends au moins une heure. Tu peux ouvrir le capot pour accélérer le refroidissement du moteur, mais fais attention au vapeur qui est très chaud. Si tu peux, appelle l’assistance routière qui va remorque ta voiture au garage. Sinon, attends au moins une heure, pour permettre au moteur de se refroidir, avant tu vas prendre d’autres mesures,
  • Vérifie le niveau du liquide de refroidissement. Assure-toi qu’il est au-dessus du minimum,
  • Ajoute de l’eau qui n’est pas froid. Il vaut mieux d’ajouter le liquide de refroidissement mais, si le circuit n’est pas étanche, il va verser. Si tu ajoutes de l’eau, demande puis le mécanicien de changer le liquide de refroidissement,
  • Démarre le moteur et observe les témoins et l’indicateur de ralenti du moteur et de température. Si l’aiguille s’est penchée, il y a une chance que la situation s’est améliorée. Par contre, si l’aiguille se trouve à zéro ou en dessous de zéro, l’air pouvait entrer dans le circuit,
  • Vérifie s’il ne faut pas ajouter du liquide. Après le démarrage du moteur, le niveau du liquide peut tomber rapidement. Vérifie s’il n’y a pas une fuite de liquide sous la voiture. S’il n’y a pas des fuites, tu peux aller au mécanicien. Au cas où il y a des fuites ou l’indicateur de température ne fonctionne pas bien, arrête le moteur et appelle l’assistance routière pour remorquer ta voiture au garage.