Coup d’envoi. Evolution douce de l’Audi A6

Les deux premières nouveautés importantes de l’année 2011 ont été annoncées au cours des dernières semaines de l’an passé. Ce sont les Allemands qui ont donné le coup d’envoi du nouveau millésime.

Audi A6Tous les ans à la même époque, Audi nous gratifie d’une nouvelle génération et en donne la primeur au public américain. Un an après la A8 completement repensée, qui débuta au salon de Detroit 2010, c’était au tour, en 2011, de la gamme A6 renouvelée de se dévoiler dans le Michigan. L’Audi A6 en est à sa quatrième phase depuis la création de la série en 1994. Après la C4 (1994-1997), la C5 (1997-2004) et la C6 (2004-2010), la C7 apparaît comme une évolution douce. La première génération de l’A6 – C4 pour reprendre la codification interne – reproduisait les grandes lignes de l’Audi 100 contemporaine. En revanche, avec la génération C5, Audi fit de la berline A6 un manifeste en matière de design. Cette C5 reprenait la poupe arrondie de la TT. Avec la C6, les volumes se sont mieux structurés avec une malle arrière plus anguleuse. Avec la nouvelle A6 de 2011, le travail de design a été très subtil pour ne pas dire timide.

C’est sur la face avant que le progrès est le plus évident avec un contour redéfini des optiques, plus complexes, et de la calandre, qui voit ses angles supérieurs brisés. Sur les flancs, la nervure latérale est plus prononcées et les poignées de portes sont placées sur des écopes plus pratiques. A l‘arrière, le becquet aérodynamique est plus marqué et les feux plus effilés. Le catalogue comporte cing motorisations: deux “essence” (V6 2.8 FSI 204 chevaux et 3.0 TFSI 300 chevaux) et trois “diesel” (2.0 TDI 177 chevaux, V6 3.0 TDI 204 ou 245 chevaux 500 Nm).

Ultérieurement, arriveront une version hybride (2.0 TFSI 211 chevaux + 45 chevaux) et les sportives S6 et RS6. Dans la logiquenumérique, l’Audi A6 vient se ranger entre les sensuelles et désirables A5 et A7 Sportback; ce qui explique sa réserve sur le plan du style. On aura compris que les formes souples et désirables sont l’apanage des Sportback tandis que l’A6 est tenue de se contenir dans une dignité de bon aloi.